publié le 19 février 2016

ZONES RURALES ET BANLIEUES EN DIFFICULTE

Récemment j'ai rencontré un conseiller de gauche et il m'a dit "on a tout fait et injecter des milliards dans les banlieues, c'est sans espoir on ne peut rien faire pour eux". Edifiant. Je propose de créer un fonds d'investissement dédié aux banlieues où il y a beaucoup d'énergie d'entreprendre et pour les régions agricoles désertés par les banques et les crédits bancaires. Pour les premiers, stimuler la création d'entreprises via ce véhicule au lieu de maintenir un assistanat coupable, et pour les seconds un véhicule de micro crédits pour la reprise de commerce ou d'exploitations et éviter dans les deux cas la désespérance de la jeunesse, l'abandon des populations et la mort des villages. Créer un cercle vertueux de création d'emplois, de maintien de vie locale, de dynamisation de la jeunesse et de création de richesse, l'état actionnaire de l'ensemble de ces PMEs via les richesses créées pourrait inverser la courbe des dépenses inutiles comme celles des aides qui ne créent aucune valeur emploi au contraire
Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains