publié le 06 décembre 2015

Voter pour des idée et non contre des hommes

Alors, voila, je comprends qu’on puisse être en colère, je comprends qu’on puisse avoir peur, je comprends qu’on soit scandalisé par le laisser faire, je comprends qu’on en est mare d’être ignorer, je comprends qu’on ne supporte plus de payer pour tout, pour avoir droit à rien, je comprends qu’on soit excédé de voir les criminels traités en victimes et les victimes ignorés, je comprends qu’on pense qu’ils soient tous pourris ou tous con, je comprend que se soit difficile de s’adapté à des cultures et religions qu’on ne comprend pas, je comprend aussi qu’on comprenne pas pourquoi on se retrouve obligé à s’y adapter. Mais surtout je sais qu’on pense tous celas quand on va mal et qu’on est totalement désespéré. Je sais qu’on n’est pas sois même, quand on pense tous ça. Je sais qu’on oublie ce qui compte le plus, l’amitié, l’entre aide, la joie, le rire, la famille. Je comprends, qu’on veuille choquer, provoquer, sanctionner, ceux qu’on pense responsable de tous nos malheurs, tous nos échec, toutes nos souffrances, toutes nos peurs. Mais je sais que voter pour ça, c’est voter contre les autres, voter pour de mauvaise raisons, voter sans réfléchir, sans penser, avec uniquement des mauvaise émotions, votez sans cherchez de vrais solutions, à de vrais problèmes. Je sais que voter extrême, c’est voter pour refuser les discutions, les débats, et les compromis, pour dresser les gens, les uns contre les autres. Je comprends que voter extrême arrangeras, tous ceux, qui veulent que l’on échoue et que les choses s’aggrave. Alors, aux lieux de ne penser à nos obsessions et nos peurs, pensons plutôt à trouver des solutions pour tous, et voter pour quelqu'un, pour des idées, et pas contre quelqu'un d’autre. Pensez s’y, et pensez à la planète aussi.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains