publié le 04 novembre 2015

usurpation des plaques d'immatriculation et amendes

Les services publics doivent être plus efficaces pour ce qui concerne la validation des amendes : il ne doit plus y avoir de particuliers ou des entreprises qui reçoivent des contraventions pour des véhicules qu'ils ne possèdent plus ( vente, mise au rebus ) ou des véhicules qui ne correspondent pas à ceux notés sur les amendes. Les préfectures devraient faire des vérifications plus approfondies.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains