publié le 06 décembre 2015

UN SOUTIEN SCOLAIRE CONNECTE ET COLLABORATIF : LEVIER ÉCONOMIQUE, ANTI-RADICALISATION

Les salles d' études sont un vaste de lieu où une surveillance négligée est payée par les parents d'élèves mais où bien souvent les devoirs ne sont ni réalisés, ni contrôlés. Les surveillants de ces études sont bien souvent inadaptés et non qualifiés. Il s'agit donc seulement d'un service de garde d'enfant. Je propose que soit institué à la place des études, que ce soit au collège, a l'école ou au lycée, des classes de soutien scolaire connecté et collaboratif permettant aux enfants de s'organiser par cloud vérifiables par les parents et enseignants, de réaliser leurs devoirs avec recherches, de s'auto-controler par quizz, etc...sur des systèmes asynchrones ou synchrones, des classes de soutien crées avec ce type d'application : http://edu.challengeu.com/ sur des durées plus larges.En effet les parents travaillant jusqu'à parfois 20 heures, l'éducation nationale ne s'est jamais adaptée aux besoins de la population et à la mutation de la société. Il y a les familles mono-parentales, les personnes obligées à la mobilité au sein de leur emploi, et par ailleurs, la décadence des apprentissages. De véritables classes de soutien scolaires, bénéficiant de pédagogies connectées, d'applications actuellement gratuites, permettraient d'obtenir des résultats, tant dans la qualité des objectifs des enseignants, que dans la sécurité des enfants et l'apport à l'économie de cette mesure ( en terme d'emploi, en terme de mutation vers une société totalement connectée ).Nombre d'enfants se retrouvent oisifs à la sortie des écoles, dans les cités, dans la rue, ou chez eux, seuls, cela constitue aussi une lutte contre la délinquance, un contrôle aussi sur l'action des jeunes sur internet. Les classes d'écriture collaborative permettent d'instruire dans l'esprit d'équipe, de favoriser le goût du travail et des savoirs et la considération de l'autre, le respect de chacun. Une telle classe de soutien scolaire proposée en service jusqu'à 20 heures permettrait d'être un levier de croissance, un levier pédagogique, une ouverture vers la qualité éducative, et une lutte complète contre la radicalisation. A l'aide inutile, confronter un programme intelligent permet l'acquisition de résultats pour la globalité d'une société. Catherine, Reine ADIDA-ROSENBERG

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains