publié le 15 novembre 2015

trafic de drogues et terrorisme

Suite aux événements tragiques des derniers jours et sachant que le nerf de la guerre est essentiellement l'argent, je propose que l'accent des services de sécurité intérieure, de police, de gendarmerie,... porte sur l'identification, le démantèlement de tous les réseaux de drogues en activité et selon leur importance,sur notre territoire. La plupart de ces réseaux, qui agissent malheureusement souvent au vu et au su de tout le monde, le font quelquefois en toute impunité et soutiennent sans doute, sur le territoire national, les actions des djihadistes, auxquelles ils servent de relais. Je vis dans un quartier relativement calme de Perpignan avec ma compagne et nous n'avons qu'à parcourir quelques mètres pour assister aux transactions des dealers et voir régulièrement ceux-ci, âgés d'une vingtaine d'années et parader dans des berlines à 50 000 euros ! Nul doute que l'argent de la drogue doit en partie servir le dévoiement de la spiritualité quand elle se met au service de l'obscurantisme et de la terreur et permettre l'ancrage et l'armement de ces êtres indignes qui viennent nous menacer jusque devant nos portes.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains