publié le 29 mars 2016

Suppression du licenciement par rupture conventionnelle

Avant cette disposition, un salarié qui voulait changer d'entreprise, recherchait un emploi ailleurs, signait un contrat avec sa nouvelle entreprise et donnait sa démission. Exemples vécus et témoignés par plusieurs chefs d'entreprise de TPE dans mon entourage et ma famille: Aujourd'hui il est tentant pour un salarié, s'il n'a pas une déontologie personnelle, de demander à son patron un licenciement par rupture conventionnelle sachant qu'il va toucher un bon chèque et bénéficier des allocations chômage ! Si vous ne cédez pas à ce chantage vous avez tôt fait de vous retrouver devant les prud'hommes qui parfois sous des accusations bidon de harcèlement ou autre donnerons forcément raison au salarié même si celui ci est de mauvaise foi. Après cela, il ne faut pas s'étonner de la réticence des chefs d'entreprise à embaucher, qui plus est en CDI, que le nombre des CDD explose et que le chômage augmente. Moralité: Plus on veut protéger les salariés, plus on leur nuit ! Idem pour la loi de "Sécurisation de l'emploi" qui donne exactement des effets inverses à ceux recherchés.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains