publié le 12 mars 2016

Statuts spéciaux de la fonction publique

Bonjour. Je n'ai pas répondu favorablement aux questions sur l'harmonisation de tous les statuts de la fonction publique entre eux, puis avec le privé. Je suis un officier de Marine à la retraite et j'ai, pendant, plusieurs années, travaillé sur les questions de recrutement, de pyramide des âges et d'emploi du personnel. J'ai compris qu'il était important pour les Armées d'avoir des types de contrats différenciés (3 ans, 5 ans, 8 ans, ...) car il est nécessaire d'avoir beaucoup de jeunes militaires (on ne peut faire la guerre avec trop de militaires de plus de 40 ans). Rien que pour les Armées, l'harmonisation n'est pas pertinente. Mais, il est possible qu'il en soit de même pour d'autres statuts (police, par exemple). Comme les Armées conduisent beaucoup de militaires à les quitter assez jeunes, il importe d'avoir un système de pension de retraite particulier : on sait combien le système actuel favorise les engagements. L'annuler rendrait très probablement le recrutement beaucoup plus difficile : il faudrait trouver quelque chose de compensatoire. Enfin, si la conjoncture et l'évolution de la société invite à rapprocher les statuts publiques et privés, il faut se demander si cela ne pourrait pas changer avant de le faire de manière presque irrémédiable. En effet, jusqu'aux Trente glorieuses, les salaires de la fonction publique étaient inférieurs, globalement, à ceux du privé en pleine croissance : les différences de statuts étaient alors nécessaires, pour compenser ce désavantage et favoriser les recrutements dans la fonction publique. Que se passera-t-il lorsque la crise sera passée et que la croissance reviendra ?

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains