publié le 20 octobre 2015

SANCTIONNER ET MEDIATISER LES PREFETS DELICTUEUX

Les chiffres annoncés de la délinquance sont faux. C'est simple, à partir du moment où il est interdit aux policiers de faire leur travail. En effet, comment expliquer qu'à Grenoble, ville particulièrement dangereuse en terme d'agressions physiques, la préfecture demande aux policiers de ne pas intervenir pour éviter les dérapages possibles au moment des interpellations? Les policiers sont sans pouvoir. Un cabinet médical à ainsi été pris pour cible, la police a refusé de se déplacer. Les conducteurs de scooters, à deux et sans casque, roulent sur les trottoirs, dans les jardins publiques où jouent des enfants, sans jamais être inquiétés. Cette ville, et ce n'est pas la seule est complètement abandonnée. Par contre, si vous roulez à 53 km/h, là, on trouve du monde! Sauf si vous avez 20 ans et que vous roulez dans une voiture qu'un citoyen moyen ne pourra jamais se payer! D'autres exemples factuels? Il y en a beaucoup, beaucoup, beaucoup...Beaucoup trop.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains