publié le 22 octobre 2015

revenir aux fondamentaux

Le constat est alarmant : 30% des éléves qui entrent en sixième ne savent pas lire ou ne comprennent pas ce qu'ils lisent. Un nombre impressionnant d'orthophonistes comble ces lacunes en reprenant des méthodes syllabiques avec ces enfants. Il est urgent de bannir les méthodes globales et semi-globales qui ne "marchent" pas. Mettons à l'honneur les méthodes qui "marchent" et inscrivons dans le programme de CP, la lecture, l'écriture et le calcul, comme étant les bases nécessaires et indispensables à chaque enfant pour mener à bien une scolarité épanouie.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains