publié le 06 octobre 2015

Responsabilisation de la consommation médicamenteuse

Médecin (retraité), je "milite" avec de nombreux confrères depuis fort longtemps afin que les gélules ou cachets ne soient plus conditionnés par les laboratoires dans des boites contenant un nombre fixe d'unités qui ne correspond que rarement à un traitement approprié mais qui génère à la fois un profit considérable pour ces laboratoires et une dépense non moins considérable pour la sécurité sociale. Pourquoi ne pas imposer, comme dans de nombreux pays tels que les Etats Unis, la délivrance par l'officine de pharmacie, au vue de l'ordonnance, d'un nombre de gélules ou cachets correspondant à chaque prescription médicale et dont la facturation ne serait plus faite à la boite mais à l'unité?

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains