publié le 14 octobre 2015

Renforts pour les Forces du maintien de la paix civile

Il faudrait donner la possibilité aux jeunes femmes et aux jeunes hommes, qui ont effectué une année de service civique dans les rangs de la Police Nationale ou de la Gendarmerie Nationale, d'effectuer sous conditions, une fois leurs obligations remplies, des périodes de réserve dans le corps où ils (elles) ont été auparavant en exercice (missions rémunérées et comptabilisées pour leur future retraite) d'une durée déterminée (1 à 2 journées ou nuitées par mois minimum, jusqu'à l'âge révolu de 60 ans par exemple) en parallèle avec leurs activités professionnelles (sur l'exemple des sapeurs-pompiers volontaires et des militaires engagés ou de carrière qui ne sont plus actifs et sous statut de réservistes). Cela contribuerait à renforcer les effectifs dans les forces de l'ordre. Evidemment, cette mesure ne pourra, en aucun cas, faire baisser le nombre de recrutements nécessaires au bon fonctionnement de la Police et de la Gendarmerie (ces corporations doivent perdurer dans le professionnalisme avant tout ; et ce sera un atout pour ces " intérimaires" s'ils venaient à se décider à concourir pour une place de titulaire au sein de leur administration de tutelle) cette mesure pourrait s'appliquer également aux effectifs des Polices Municipales, existantes dans les différentes villes de France.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains