publié le 23 octobre 2015

Remplacer les impôts sur le revenu par une taxe unique et un impôt négatif

Les systèmes fiscaux et les aides sociales actuelles sont d’une extrême complexité avec de multitudes d’exemptions de sorte que leur gestion coûte excessivement cher et détruit la compétitivité française. Certains pays comme Singapour ont mis en place un système de « Flat tax » à taux unique qui permet de réduire de façon étonnante les coûts de gestion de l’Etat et des entreprises. Il s’agit d’abord de remplacer notre impôt sur le revenu par un impôt à taux unique sur tous les revenus du travail et du capital, par exemple un taux de 20%. Cet impôt serait retenu à la source. Celui qui gagne 100 reçoit alors 80 et l’Etat reçoit lui 20. Il n’y a plus de déclaration d’impôts compliquée ni de frais de recouvrement très élevés puisqu’aucun fonctionnaire n’est nécessaire pour recouvrer l’argent. Bien entendu ce système aboutit a de grandes inégalités puisque le riche paye le même taux que les autres mais ceux-ci reçoivent plus ou moins d’aides sociales comme les allocations logement, les allocations familiales, l’allocation personne au foyer, RSA…etc…qui toutes ont un coût de gestion énorme. Ce qui est juste est que chaque famille ait assez d’argent pour vivre dignement et que la solidarité joue entre tous les français. Pour aboutir à ceci il suffit de faire en sorte que ces familles reçoivent une aide sociale unique ou impôt négatif leur permettant de vivre dignement et que l’échelle des revenus totaux y compris l’impôt négatif soit de 1 à 8 ou 10 par exemple. Toute l’énorme complexité actuelle serait supprimée et la productivité française ferait un tel bon en avant que nous pourrions rapatrier la plupart des productions qui ont quitté notre pays car nous étions trop chers. Avec un tel système on peut supprimer le smic et tous peuvent trouver un travail afin d’avoir droit à l’aide sociale unique. Dans un monde ouvert qui évolue de plus en plus vite où la richesse est créée par le savoir et non plus par la force humaine, il sera tout à fait nécessaire que chacun retourne à l’université ou à l’école plusieurs années au cours de sa vie d’autant plus que l’âge de départ en retraite sera reculé. La réforme proposée ne sera pas une machine infernale à créer du chômage mais donnera l’opportunité de se reformer tous les 7 ans par exemple. La réforme proposée est un bouleversement si considérable qu’elle devra être mise en place progressivement et être bien expliquée. Il s’agit de changer notre pays pour l’adapter au monde nouveau et de redonner à chacun la liberté qui lui a été retirée par la mise en place de systèmes inutilement compliqués qui changent continuellement et qui l’asservissent au contrôle tatillon de fonctionnaires débordés par la complexité.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains