publié le 13 décembre 2015

Relancer l'économie

Alors que le pouvoir législatif nous contraint, nous citoyens, d'être assurés pour l'habitation (location), les véhicules et les crédits immobilier; les députés, dans leur grande bonté paternaliste, ont oublié de contraindre l'assureur de rembourser leurs clients avant toutes démarches contradictoires. Ce que je crois juste, serait que, lorsque la loi et les codes obligent le cas d'assurance, les assureurs (qui détiennent l'argent de tous leurs cotisants sur leurs comptes rapportant des intérêts) doivent payer un client déclarant un dommage, même si celui-ci est de mauvaise foi, et ensuite utiliser les outils juridiques pour récupérer le préjudice causé, s'il s'avère existant. Car lorsqu'un dommage intervient, il est rare que l'on puisse de surcroît, se payer un avocat. Alors que le citoyen, récupérant son argent, peut aisément se payer un avocat (avec les taxes gouvernementales qui s'y rapportent), dépenser son argent (soumis à la TVA), et donc réinvestir indirectement dans la croissance, plutôt que de laisser dormir cet argent sur un compte d'un pays étranger défiscalisé. Conclusion : l'assurance obligatoire = OUI, mais le remboursement obligatoire de l'assuré = OUI aussi

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains