publié le 02 avril 2016

Relance par l'offre ou par la demande ?

Bonjour, Je viens de participer à la consultation sur les dépenses publiques. Je n’ai qu’une seule réserve. Il ne faut pas d’emblée alléger la fiscalité des particuliers. Pourquoi ? L’urgent, dés le début du quinquennat, c’est de baisser la dépense publique, de mettre à plat le code du travail et de restaurer la compétitivité prix des entreprises. Le délai de retour en termes de croissance et d’emploi sera au minimum de 18 mois. Si ce retour est avéré, alors là effectivement il faudra alléger la fiscalité des ménages. De plus, relancer d’emblée par la demande serait d’autant plus une erreur que, au-delà d’un côté démagogique (la ficelle est un peu grosse), c’est une relance par l’offre (libérer l’offre d’emplois par la dérèglementation et la compétitivité prix) qu’il faut engager sans attendre. Une relance anticipée par la demande, sans que le moteur de la croissance ne soit amorcé, ne fera qu’aggraver le déficit commercial du pays. Ma proposition est donc la suivante : « Relancer d’emblée l’offre d’emplois par une refonte en profondeur du code du travail et par une restauration immédiate de la compétitivité prix des entreprises. Après 18 mois, dés lors que le repli du taux de chômage sera avéré et confirmé (sur trois mois consécutifs), la fiscalité des ménages sera significativement allégée »

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains