publié le 12 octobre 2015

Refonte du système des retraites

Il faut reprendre entièrement le système des retraites, pas seulement repousser l'âge de départ ou augmenter les années de cotisations, ni même rajouter une part de retraite par capitalisation : ça ne suffira pas. A mon avis, il faut suivre des exemples européens, en particulier le modèle de retraite suédois. Il s'agit d'un compte individuel pour lequel, lorsque l'on travaille, ouvre des droits(en euros) à la retraite. Cela reste un régime de répartition : les actifs payant pour les inactifs. Ce régime, pour être pérenne, s'auto-équilibre dans la mesure où le capital retraite à liquider est égal aux cotisations versées. Il n'y aura donc plus besoin de refaire une réforme toutes les X années pour sauver nos retraites. Ce régime unifié permet : 1) Des économies, un seul régime à la place des 35 existants. 2) Une claire lisibilité du système, chacun pourra savoir où il en est dans ses droits à la retraite 3) Favorise la mobilité professionnelle. Dans le système actuel, lorsque l'on change de secteur d'activité, on change aussi de régime de retraite. Cette complication sera tout bonnement effacée. 4) Les carrières longues et modestes seront mieux reconnus. Dans le système actuel, les personnes ayant commencé à travailler très tôt ont parfois cotisé davantage que des personnes ayant commencé à travailler plus tard, sans que leur retraite en soit valorisée. Le nouveau système permettra de reconnaître pleinement ces travailleurs. 5) Clarifie les prélèvements de la sécurité sociale que l'on a tendance à percevoir comme une charge de trop: avec un compte individuel, une cotisation retraite n'est pas un prélèvement comme les autres, c'est une créance sur l'avenir. Autre précision : le minimum vieillesse est bien entendu conservé dans ce nouveau régime. Dans un soucis de clarté et de concision, les modes de calcul des pensions, les dispositions transitoires et autres chiffres ne sont pas notés.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains