publié le 15 décembre 2015

Redonner des moyens à l'éducation de manière égalitaire

Bonjour, Je suis enseignante en lettres et en histoire-géographie en lycée professionnel en zone éducation prioritaire depuis 7 ans dans l'académie de Créteil. J'ai 12 manuels de français pour 60 élèves, 5 manuels d'histoire-géographie pour le même nombre. Le lycée, en plusieurs bâtiments, par manque de crédits chauffe à tour de rôle les salles même en plein hiver, voire certaines n'en n'auront pas. Il y a 15 ordinateurs pour 750 élèves en enseignement général. Nous avons même un quota de feutres pour écrire au tableau. La fosse septique date des années 1970, donc nous travaillons dans une odeur pestillentielle. Par ailleurs, avec des élèves difficiles, voire violents, la sécurité des établissements manque. A côté de cela, des lycées ont des dotations beaucoup plus importantes et ne rencontrent pas ces problèmes. - clarification des dotations financières des établissements scolaires afin de bénéficier d'une égalité de traitement - plan numérique pour le lycée : 1 ordinateur portable / élève ; ENT systématique ; faire de l'informatique une matière obligatoire; wifi dans tous les établissements - plan "langues vivantes" (en lycée général comme professionnel) : suppression des langues anciennes et rares pour les reporter dans l'enseignement universitaire et accentuer sur les langues nécessaires à l'employabilité (anglais, espagnol,chinois, allemand) par des enseignements bilingues systématiques - caméra et portails anti-armes à l'entrée de tous les établissements avec carte magnétique individuelle d'entrée - revoir la législation sur les machines dangereuses : des jeunes de moins de 16 ans sont scolarisés en lycée professionnel et ne peuvent pas suivre les cours d'atelier car ils ont 14 ou 15 ans et sont interdits de machine, ils perdent une année scolaire - un vigile sécurité en permanence - réduction fiscale pour les entreprises qui acceptent des stagiaires des lycées professionnels, afin de les y inciter - augmenter le taux de présence au lycée des enseignants en les impliquant dans des activités "périscolaires" : surveillance, animation de club, bureau individuel pour préparer les cours, créer de véritables "communautés scolaires" mais contre augmentation financière en alignant sur les voisins européens (Allemagne, Royaume-Uni) - retour de l'uniforme scolaire - rendre obligatoire une journée "patriotique" où dans chaque lycée, on chanterait la Marseillaise, lirait la charte de la laïcité devant un hissage de drapeau (comme aux USA) afin de recréer un sentiment d'appartenance à un même pays qui se délite. Merci !! - si besoin revenir sur le statut du fonctionnaire

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains