publié le 15 novembre 2015

Protégeons les français et la France

Les dernier événements terribles viennent de nous le rappeler, notre pays n'est plus en capacité de faire face aux nouvelles menaces, et il est à craindre que ce que nous avons vu vendredi ne soit que le début. Nos lois, nos institutions, notre police, notre défense, ne sont plus au niveau suffisant, je ne parle pas des hommes, policiers et militaires qui sont parmi les meilleurs du monde, mais de ce qu'on leur demande et de ce qu'on leur donne. Les "pères fondateurs" de notre sécurité doivent se retourner dans leur tombe, Fouché, Vidocq, Schulmeister, il avaient créés, sous Napoléon, la police et le renseignement moderne. Le général de Gaulle à la fin de la guerre avait lui aussi "musclé" ces services, avec le SDECE, les RG et la DST. Dans cette guerre qui ne date pas d'aujourd'hui et que nous menons contre les fous de dieu, nous avons fait le contraire de ce qu'il fallait faire. Nos avons réduis les budgets et les effectifs du renseignement et de la sécurité intérieure, et en paupérisant notre défense, nous en avons fait de même pour le renseignement extérieur. Mais en face de nous, notre ennemi, s'est organisé, renforcé, formé, il peut aujourd'hui porter la terreur ou il le veut et quand il le veut. Notre justice au nom des droits de l'hommes fourni à ces criminels des brèches béantes dans lesquelles ils s’engouffrent. Pour reprendre les mots de Napoléon, mieux vaut avoir des agneaux enfermés que des loups en liberté. L’Europe des terroriste existe, pas celle des polices du renseignement et de la justice. Nos bons sentiments nous tuent. Il nous faut très vite augmenter massivement nos services de renseignements tant en terme d'effectifs que de moyens. Il faut donner par la loi, les moyens d'agir à nos forces de police. Il ne faut plus tolérer des zones de non droit ou se développe le terrorise. Il faut traiter les imams radicaux comme des ennemis de la France. Il faut, si nous sommes encore un grand pays, exiger une vraie Europe des police de la défense, du renseignement et de la justice. Il faut enfin redonner à notre magnifique armée héritière des 7 torrents de 1805, sa force et la place qui est la sienne dans notre nation. Nos effectifs sont trop faibles, au plus gros des événements d'Algérie, nous avions 400 000 hommes en Algérie, pour ce seul théâtre d'opération. Aujourd'hui nous n'aurons bientôt même plus de fusils français. Monsieur le président, vous qui rendirent à la légion d'honneur sa place en la donnant à tous les soldats quelque soit sont rang. Vous qui fûtes un des meilleurs ministre de l’intérieur que la 5ème république ai eue. Rendez nous notre armée, notre police, et rendons à ces hommes la place qui leur est due. Merci

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains