publié le 04 octobre 2015

Prison: oui ou non? et comment?

Il me semble que la prison ne devrait pas être la seule réponse à certains actes de délinquance ou de délits, même graves. L'objectif étant de protéger la société et d'essayer de conduire le coupable à réparer sa faute quand c'est possible et à ne pas récidiver, pourquoi ne pas envisager de le contraindre à des actions de réparations : repeindre un mur tagué ou nettoyer des endroits publics, être contraint de donner une importante partie de son salaire pendant un certain temps pour dédommager une victime ou sa famille (par exemple dans le cas d'un accident causé par un chauffard), et pourquoi ne pas laisser un coupable de crime non prémédité choisir entre la prison et le don d'organe non vital tel qu'un rein ou de la moelle, qui lui permettrait de sauver une vie? En prison , tout en offrant des lieux décents, on pourrait rendre le travail obligatoire pour chaque prisonnier, afin de participer au coût de son entretien, et lui permettre éventuellement de faire quelques économies pour sa famille ou en prévision de sa sortie. De plus le travail serait un élément structurant et revalorisant. Les prisonniers refusant de travailler se verraient offrir des conditions de détention dans des quartiers différents et plus spartiates, puisqu'ils ne contribueraient pas à leur entretien.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains