publié le 04 avril 2016

polices municipales

Dans la même lignes que le projet sécurité, ou il est fait référence a l'augmentation des prérogatives des policiers municipaux, il doit y avoir un débat de fond sur l'armement. Alors qu'il est envisagé d'armer les agents de sécurité privée, il est impératif de revoir les moyens donnes aux policiers municipaux. Bloqués a ce jour au port de revolver chambres en 38sp, il faut étendre les autorisations de port au 9mm en semi automatique. Comme les gendarmes ou policiers nationaux, les policiers municipaux sont sur la voie publique, en première ligne, et non pas a ce jour une capacité suffisante a agir.. 6 coups face a un ak47, qu'il faut recharger cartouches par cartouches en situation de stress n'est operationnellement pas envisageable. Les donnes balistiques sont d'ailleurs quasi similaires entre 9mm et 38sp. Directeur d'une importante police municipale, mes hommes s'engagent quotidiennement aux cotes des policiers nation aux lors d'opérations conjointes. Rétablir un armement cohérent est primordial, car toutes les instances reconnaissent les policiers comme la 3e force de sécurité intérieure. Il serait également souhaitable d'étendre, sous conditions clairement définies (par exemple sous contrôle force d'État) le port d'arme au fusil d'épaule chambres en calibre 12. Reconnaitre les compétences, le rôle, c'est très bien.. Donner les moyens de le remplir et de pouvoir protéger nos citoyens, c'est mieux... Je suis directeur de police municipale dans une ville (L.R.) de plus de 100 000 habitants, ayant servi 10 ans en police nationales, titulaire d'un master 2 en securite interieure, et Élu L.R.. Je reste a votre entière disposition pour échanger sur l'avenir des polices municipales... car je n'ai evoque ici que la question de l'armement. Quand bien meme elle est primordiale pour pouvoir proteger efficament les francais. Bien a vous

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains