publié le 04 octobre 2015

migrants

Chaque migrant devrait être photographier et fiché dès qu'il met un pied sur le sol européen. Ceux qui refuse de se laisser photographier ou prise d'empreinte devront être reconduit à la frontière illico presto et manu militari et sur tout le faire savoir au monde entier. Ils savent bien tous que les pays européens sont des pays qui pourraient leur apporter une vie meilleure, alors ils sauront aussi qu'ils seront contrôlés.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains