publié le 17 septembre 2015

METIER DE VOCATION, METIER D'ASSURANCE

Bonjour, La France a un problème récurrent de chômage depuis la fin de la 2nde Guerre Mondiale avec des baisses pas assez durables. De plus, - et c'est le paradoxe -, des centaines de milliers d'emplois ne sont pas pourvus dans des secteurs-clés. Enfin, des jeunes diplômés ne retrouvent pas de travail, dans leurs filières et/ou ont décroché du système. Donc, problématique : - un nombre de chômeurs trop nombreux - pas assez de candidats dans des filières porteuses - décrochage d'étudiants, problème d'orientation Ma proposition est la suivante : effectuer 2 métiers : un par vocation, l'autre par devoir. Dès que des élèves rentrent au collège, les enseignants leur proposeraient une liste de métiers à courte formation établie chaque année par l'Etat dans des secteurs sûrs et pour laquelle ils pourront choisir le métier qui leur plaît. Je pense par exemple à la boulangerie dans les zones rurales, aux plombiers, menuisiers, bouchers, agriculteurs, comptables… Des métiers dont on a toujours besoin et proches des gens ou au côté des entreprises. Ils suivraient cette formation tout le long de leur scolarité jusqu'à leurs 16 ans (fin de l'école obligatoire). Les élèves continueront dans le même temps à poursuivre leurs études comme maintenant : passer leur baccalauréat, aller dans le supérieur si possible et/ou passer le diplôme de leur propre vocation. Ainsi, si l'élève a obtenu son diplôme du supérieur, et qu'il ne trouve pas de travail car la branche dans laquelle il est n'a actuellement pas de débouché, il pourra travailler dans le métier qu'il a choisi au début de sa scolarité. Comme il y a beaucoup de demande dans ce secteur, il devrait avoir beaucoup moins de difficulté à en trouver. De même, dans le cas de l'élève qui a décroché, qui s'aperçoit que la voie dans laquelle il est n'est pas faite pour lui, il pourra compter sur son deuxième métier pour ne pas tomber dans la spirale de l'inactivité et de l'assistanat. Pardon de faire court. Ma proposition manque sûrement encore de détails ne m'en veuillez pas, c'est ma toute première proposition. Bien à vous, SC

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains