publié le 11 avril 2016

Libéralisme et Précarité de l'emploi

Je pense que nous sommes tous d'accord ici pour souhaiter une plus grande liberté dans l'économie de ce pays, gangrénée par une étatisation rampante. MAIS ce libéralisme de doit pas s'accompagner d'une précarisation plus grande de l'emploi. Il faut au contraire maintenir les sécurités aux salariés pour 2 raisons : - que les salariés puissent adhérer à cette ouverture libérale, et - que la transition de l'économie française vers davantage de compétitivité puisse se faire sans sacrifier la situation des salariés MEFIONS-NOUS DES DISCOURS ULTRA ET SIMPLISTES SUR LA SOIS-DISANTE REFORME NECESSAIRE DU MARCHE DU TRAVAIL ! Beaucoup d'autres mesures peuvent être faites (fin des 35 h, seuls sociaux, ou priorité aux accords de branche et d'établissement, comme le propose FRANCOIS FILLON) GERARD DE ANGELI - LR Vosges

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains