publié le 01 avril 2016

Libéralisme affirmé

Réaction sur le document d'orientation du 14 février 2016. On parle simplement de la liberté d’entreprendre au § 2, qui concerne plutôt l’Etat et l’équité. Il est dommage que nous ayons peur d’affirmer que le libéralisme est le modèle économique plébiscité maintenant par 196 pays sur 197 reconnus pas l’ONU. La contrepartie étant de rééquilibrer ses effets inégalitaires par une action sociale forte, les deux thèmes liés étant d’ailleurs ceux du Gaullisme. Ce qui n’exclut pas de combattre ses excès (ultra-libéralisme, exigences court- termistes pour les entreprises, spéculation financière, …). Cela aurait l’immense avantage de nous permettre : • de souligner les contradictions à gauche entre les sociaux-démocrates et les extrémistes socialistes, communistes et trotsko-écologistes avec lesquels ils s‘allient honteusement depuis des années et qui leur font prendre des engagements dramatiques pour la France (retraite à 60 ans, 35h, « guerre à la finance, …), erreurs stratégiques majeures dont il faut des décennies pour s’en remettre. • de souligner les contradictions à l’extrême-droite, qui n’a de conviction économique que populiste et prône tantôt le libéralisme pour attirer les petits commerçants et artisans accablés par les charges, tantôt l’antilibéralisme pour attirer les ouvriers dont les usines ferment. • de rappeler que seules les entreprises créent des emplois • que l’Etat n’a pas vocation à en créer, il a pour mission de rendre des services, au public, à moindre coût, c’est-à-dire avec le minimum de fonctionnaires possible. • qu’il doit juste créer les conditions d’épanouissement des Entreprises par un contexte administratif et fiscal favorable et inciter à leur implantation équilibrée sur le territoire. • que l’éducation (primaire + secondaire) coûte 60 milliards en Angleterre et en Allemagne, contre 80 milliards (33% de plus) en France, pour un nombre d’élèves quasiment identique ! Il faut donc d’abord rendre le système Education Nationale plus efficient, avant d’embaucher 60 000 enseignants de plus ! Charlemagne

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains