publié le 07 octobre 2015

Le djihad

Chacun se plait à reconnaitre que nous sommes en guerre contre daesh...le passage à l'ennemi par temps de guerre était puni d'une manière définitive par le peloton d'exécution ! aujourd'hui je suggère que les traitres à la patrie perdent définitivement la nationalité française et soient bannis à jamais. Leur retour serait puni d'une lourde peine de prison (au moins 20 années).

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains