publié le 17 novembre 2015

le CAFARNAUM des AIDES SOCIALES

nous somme les pays, non pas des Mille et Une Nuits , mais des d'une myriade d'AIDES SOCIALES , chaque niveau de notre mille feuille y participe à foison , députés inventifs, départements, région, communes, CAF etc... J'aspire à la suppression et l'éradication de TOUTES ces aides, remplacées par un et un seul systeme d'aide ; un systeme basé sur deux parties : * une partie avec un forfait maximum , décroissant avec votre revenu, sans seuils couperets, indexé sur votre composition familiale, et mise a jour en temps réel chaque mois (pas comme l'Alloc Logement qui se calcule sur la situation année N-1) ; avec un controle et un suivi renforcé * une partie exceptionnelle , allouée pour une durée limité (quelques mois maximum) , sur audition et analyse par une commission sociale, visant à aider les cas involontaires de détresse financière : ceux qui perdre leur emploi, qui perdent un membre de la famille, qui ont un gros pépin (de santé par exemple). je verrais bien ce fric distribué au niveau des bassins d'emploi (regroupement de communes , de la taille d'un ancien arrondissement ou département) , ce qui obligerait les maires à s'entendre sur la politique sociale, en évitant le clientélisme d'un seul. le budget global d'action sociale serait fixé au niveau de l'Etat , et ensuite ventilé et réparti sur chaque entité de dépense en proportion de sa population et un bonus / malus calculé en fonction du revenu moyen par foyer Ainsi, on connaitrait enfin le pourcentage de notre PIB consacré à l'aide sociale / à la "redistribution" / , mais aussi chacun des bénéficiaires saurait exactement la masse de ce qu'il recoit de la solidarité nationale.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains