publié le 13 mars 2016

Laissés pour compte des zones rurales

Né à Vitry-le-François, j'ai passé toute mon enfance et mon adolescence dans les années 60 et 70 dans un petit village de la région du Perthois dans le Sud est du département de la Marne aux confins de la Meuse et de la Haute Marne. J'ai quitté ma région il y a longtemps mais je continue à m'y intéresser. Aux dernières régionales, dans le canton de Sermaize les Bains qui correspond à cette région, les candidats du FN ont réalisé 51 % des exprimés, dans mon villages 45 % et dans certains villages voisins jusque 65 %. Je connais ces gens : ce ne sont ni des fascistes, ni des racistes ... Ils sont désespérés, se sentent simplement oubliés, laissés pour compte ... par exemple, ils entendent taxation du gazole ou COP21 mais ils n'ont pas d'autres moyens pour se déplacer que leur voiture souvent agée, ils voient les travailleurs détachés de Roumanie et ils n'ont pas de boulot, ils ont l'impression que le monde marche sur la tête ... Il n'y a pas que Nord pas de Calais ou PACA ! il y a aussi ces populations des zones rurales dans toutes la France dont personne ne parle ... Mesdames et messieurs les élites, sortez de vos habitudes ! allez à la rencontre de ces gens pour les entendre ! Sinon, c'est Philippot, les deux Le Pen ou Alliot qui s'en chargent ! Ne risquons pas le pire !
Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains