publié le 21 avril 2016

Impôts donation

Mes parents ont travaillé toute une vie pour acquérir un bien immobilier et enfin avoir une maison pour la retraite. Aujourd'hui, à 90 ans, mon père est seul, et à l'heure d'une éventuelle donation à ses deux enfants, le dispositif mis en place par notre cher Président, n'exonère plus de l'impôt une donation qu'à hauteur de 100.000 € pour chaque enfant. La différence est imposée à hauteur à 20%. Aujourd'hui, pour cette donation, nous allons devoir régler chacun 16 000 € de droit de donation (Plus 9000 € de frais d'enregistrement, 3700 € de frais de notaire et 360 € de frais de mutation) pour ce bien d'une valeur de 360 000 €. Alors qu'avant 2012, aucun impôt sur la donation. Et c'est une nouvelle fois les classes moyennes, celles qui travaillent, paient des impôts, n'ont le droit à rien qui sont encore imposées pour conserver dans la famille, un bien acquis par le travail. Pensez-vous, quelque soit le notre candidat, revenir sur cette mesure et peut-être allez plus loin qu'avant 2012 dans l'exonération, par exemple jusqu'à 200 000 € ?

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains