publié le 03 novembre 2015

Heures supplémentaires défiscalisable

La mesure avait fait grand bruit et beaucoup le regrette encore : les heures supplémentaires défiscalisées. Mais je souhaite y apporter une petite amélioration. L'idée est que toutes les heures supplémentaires soient valorisés à 25% quelques soient le secteur d'activité. Au delà de 45 heures, on les valorise même à 50%. Bien évidemment, on les défiscalise afin de récompenser le salarié qui travail davantage et on les exonère de cotisations sociales. Par contre, on les intègre dans la base de calcule de la CSG sur la fiche de paie afin de garder une contribution modeste à l'effort de cotisations. Chose par contre qui n'était pas le cas sous la présidence de Nicolas Sarkozy, il faut comptabiliser les heures supplémentaires dans le calcul de l'endettement. En effet, à l'époque, les banques et les organismes financiers excluaient les heures supplémentaires du calcul ce qui excluait donc de nombreuses personnes du droit à l'emprunt ou réduisait fortement sa capacité d'endettement.
Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains