publié le 06 octobre 2015

Grands projets

L’on entend parler du projet de grands travaux d’infrastructures pour les lignes T.G.V. : Bordeaux – Dax et Bordeaux – Toulouse. C’est très bien, comme la construction du grand canal Seine - Nord - Europe. Pourquoi ne pas envisager également un grand projet d’axes de Ferro-routage (notamment pour les poids lourds comme pour les navettes du tunnel sous la Manche et comme cela existe en Suisse) : Calais – Lille – Paris – Lyon – Marseille – Nice Paris – Nantes (Rennes) – Bordeaux – Toulouse (Perpignan) – Montpellier – Marseille en réutilisant et en aménageant tout ou partie des anciennes lignes et infrastructures de la S.N.C.F. ou de R.F.F. avec création de terminaux à chaque entrée et sortie (dans les deux sens) de grandes villes et aménagement en conséquence de l’infrastructure routière. Cela créerait beaucoup d’emplois sur une longue période (plus de 10 ans). Cela diminuerait et désengorgerait le trafic sur les autoroutes, dans les grandes métropoles, et par conséquent : moins de pollution, moins de nuisances (par exemple sonores), moins d’accidents, moins de morts, des économies d’énergies (notamment fossiles) …. Une partie du financement pourrait être subventionné par l’Union Européenne. D’autres parties du financement pourraient être prises en compte par les sociétés d’autoroute (qui pourraient s’émouvoir de ce grand projet) et peut-être aussi par EURO TUNNEL. Sans oublier bien sûr l’état Français et les collectivités territoriales.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains