publié le 04 novembre 2015

gestion des hopitaux

de nos jours, un CHU de petite taille, compte 7000 employés au total pour un nombre moyen de 1300 patients/lits. Le ratio correspondant pourrait être facilement deductible: entre 6 et 7 personnes par patient. Mais, dans les faits, le constat est tout autre. 2 paramedicaux pour minimum 10 à 15 patients, un médecin pour 20 à 30 patients. Les horaires non respectés, journées de repos non prises, heures supplémentaires non récupérées ou payées. Pour les blocs opératoire, travail en 12h00, dépassant les 13 heures de présence, conduisant à des semaines de 60 heures voire plus... Fatigabilité du personnel, insécurité totale de la prise en charge des patients...La question n'est pas un problème d'embauche me semble t il. Un hôpital, a besoin de gestion, de ressources humaines dévouées à l'administratif, mais le cœur même de la fonction d'une structure de soin, est le soin, et la prise en charge des patients. Notre système actuel fait la part belle à l'administratif, multiplication des protocoles papiers, informatisation des données patients, mais tous ces systèmes bon ou mauvais ne soigne pas le patient malade. Actuellement, plusieurs hôpitaux préfère réduire la proposition de soin (diminution de certaines activités, de nombre de lits) que d'augmenter la masse salariale de soignants, car déjà saturée par de nouveaux postes administratifs. Est il normal, à ce jour, qu'un CHU de petite taille, compte presque autant de personnel au niveau du service informatique, que de personnel au niveau des blocs opératoire? Je pense qu'il est grand temps, de remettre les choses à leurs places, la police est faite pour faire respecter la loi, l'hôpital est fait pour soigner, l'armée est faite pour défendre, la justice est faites pour préserver la république est le droit de chacun sur le sol Français.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains