publié le 03 novembre 2015

FISCALITE DIFFERENCIEE

Il faudrait séparer les calculs de la fiscalité sur les revenus du travail et de l 'investissement en économie " réelle " dont les taux de prélèvements seraient réduits au minimum , de 5 à 10% pour exemple ( pour permettre à une majorité de contribuables de bénéficier d 'un pouvoir d 'achat en adéquation avec son niveau social de vie ) avec le calcul de la fiscalité sur les revenus de la bourse ou de la finance ( qui profitent à une minorité de spéculateurs ) qui peut-être revu à la hausse ( variable de 15 à 25 % voir à 35 % . par exemple sur les gains obtenus sur les cours des produits agricoles , des matières premières , des énergies fossiles ... ) la gouvernance de ces affameurs sur les travailleurs et retraités , qui conduit les classes moyennes à la paupérisation doit être transmise à chaque citoyen responsable et à l 'intérêt général de la nation

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains