publié le 08 janvier 2016

FISCALITÉ DES SOCIÉTÉS DE TRANSPORT

Instaurer la taxe sur les véhicules qui circulent sur le réseau français, quelque soit la nationalité dus transporteur comme cela avait été proposé par Ségolène Royale, mais ce qui fait toute la différence : supprimer la taxe à l'essieu qui pénalise les sociétés française. Les transporteur qui voient leur activité baisser ne seraient taxés que sur leurs véhicules qui roulent. Ceux qui restent au garage ne seraient pas taxés. La taxe à l'essieu fait plonger les transporteurs en difficultés. L'État s'y retrouverait par l'augmentation des rentrées de taxes des étrangers.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains