publié le 08 décembre 2015

Europe et école

Contrairement à la citoyenneté européenne, qui s'obtient juridiquement, l'identité européenne se cultive. Il est temps que l'école s'inscrive dans l'horizon européen. De plus, cultiver l'identité européenne est la meilleure façon de pouvoir ultérieurement transformer et améliorer les institutions européennes. Une proposition simple d'abord : préserver et étendre les sections européennes à tous les nivaux et à d'autres langues que l'anglais. Les sections européennes sont un puissant facteur pour motiver les élèves ; elles sont aussi un bon moyen pour mieux utiliser les compétences des professeurs ; elles sont enfin un gisement d'innovations pour l'ensemble du système, de la formation des enseignants à celle des élèves. Elles permettent de démontrer que la seule issue pour l'école est d'avoir l'ambition de mettre à la portée du plus grand nombre l'excellence, au lieu de soumettre l'école constamment à un nivellement par le bas pour faire face (ou plutôt ne pas faire face) à une massification absolument mal gérée....

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains