publié le 22 octobre 2015

En cas de fausse déclaration

En cas de fausse déclaration intentionnelle d'un candidat à l'immigration en vue d'obtenir d'es avantages indus, le fraudeur sera immédiatement expulsé avec interdiction du territoire français pendant 10 ans.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains