publié le 04 novembre 2015

Economie

Envoyer un signal fort pour les générations futures, en inscrivant l’équilibre des finances publiques et sociales dans la Constitution Mettre en place une évaluation des politiques publiques, pour décider de reconduire ou non ces politiques au vu de leur efficacité. Redonner de la vitalité à nos entreprises en réformant le code du travail et en allégeant les charges pesant sur le coût du travail pour gagner rapidement en compétitivité Substituer proportionnellement une baisse des cotisations patronales par une hausse de la taxe sur la valeur ajoutée de 2 points sur les produits importés, pour financer la sécurité sociale, améliorer la compétitivité des entreprises nationales et sauvegarder l’emploi. Réformer les « 35 heures » par des mesures innovantes, en assouplissant le système en concertation avec les partenaires sociaux, devant l’échec cinglant d’un non-sens économique et social, synonymes de stagnation, voire de baisse des rémunérations des salariés Engager une grande négociation sociale pour faire revenir la France sur le chemin de la création d’emplois durables. Rétablir la demi-part de quotient familial accordée aux parents isolés destinée aussi bien aux parents veufs que divorcé (e)s ou célibataires. Développer et encourager l’investissement direct dans les entreprises par les salariés Réduire progressivement le poids de la fiscalité sur les classes moyennes tout en augmentant la proportion de Français qui paient l’impôt sur le revenu (46,5% en 2016), le poids des charges sociales qui freinent la décrue du chômage, tout en garantissant des services publics de qualité. Accroître l’indépendance énergétique de la France en maintenant et modernisant son parc nucléaire fiable et économique. Mettre en œuvre une politique des énergies renouvelables pour créer sur le long terme un approvisionnement énergétique sûr, abordable et propre, avec les consommateurs et les entreprises. Cibler les investissements sur l’école, l’université, l’apprentissage continu et la recherche pour que se développent les talents individuels. Soutenir la création et la prospérité de nouvelles entreprises dans une économie de marché, et aligner la fiscalité des entreprises françaises sur la moyenne des Etats européens

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains