publié le 02 octobre 2015

droit au suicide assisté(mourir dans la dignité)

pour des raisons professionnelles en qualité de cadre supéieur de santé j'ai pu constater l'impuissance de la loi leonetti * parce que les lits d'hospitalisation en soins palliatifs sont rares tres chers pour la collectivité,couteux en personnels,insupportables pour des familles qui assistent à cette lente agonie * parce que l'arret de l'hydratation continue est douloureuse, * que l'administration de morphine deprime la respiration,encombre les bronches,bloque les peristaltismes digestifs:autant de douleur,meme si elle n'est pas exprimée autrement que par des rales et puis,j'aimerais que mon pays m'autorise à choisir ma mort,bien que j'ai es moyens de me rendre en belgique ou en suisse,combien de français trop modestes pourront le faire? la structure familiale a changé en 50 ans,mari et epouse travaillent,meme en milieu rural et ne peuvent "garder" un etre cher en pre agonie ou en detresse personnellement je suis une femme seule et je ne pourrai pas peser sur l'accomplissement professionnel de mon fils unique en lui faisant porter le fardeau de ma fin de vie! je ne veux pas souffrir tant physiquement que psychiquement! je veux mourir tranquillement le jour où je l'aurai decidé avec l'accompagnement de mon medecin! enfin m sarkozy,chaque president doit laisser une empreinte societale et croyez moi,si vous avez le courage d'instituer ce droit à mourir,malgré toutes les oppositions,apres madame veil,vous resterez dans les memoires des familles l'homme qui a osé délivrer de nombreux concitoyens de cette angoisse d'une mort subie et douloureuse! je vous en prie,entourez vous de conseillers meme si vous devez les chercher dans l'opposition! choisir sa vie ou sa mort depasse les clivages politiques! merci monsieur!

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains