publié le 13 octobre 2015

Dispenser des cours de politesse et de savoir-vivre à l’école primaire

Cela pourrait permettre de donner les mêmes clés de réussite à tous les enfants (qui seront plus tard des adultes), et réunir toutes les personnes autour de bases communes de savoir-vivre indépendamment de leurs origines, cultures, comportements familiaux, etc, sans faire de discrimination. Quelques exemples : Ceci pourrait résoudre certains problèmes sociaux. Par exemple, si l’on explique, que par respect, on doit se découvrir lorsque l’on rentre dans un lieu fermé, donc, que l’on enlève sa casquette, son chapeau ou son voile, et que cela relève de la bonne correction, il n’est donc plus nécessaire de faire du voile un problème de discrimination ou à caractère religieux (en France, la bonne correction veut que l’on se découvre, et c’est pareil pour tout le monde, que l’on ait une casquette, un bonnet, un chapeau ou un voile) D’autre part, cela pourrait également avoir un côté ludique et donc capter l’attention des enfants. Par exemple, si l’on explique que l’on ne coupe pas sa salade avec un couteau (savoir-vivre français) et que cela vient du fait qu’a l’époque les couteaux s’oxydaient, cela relève également de la culture générale, et est plutôt amusant. Les enfants seraient sans doute amusés de tester leurs parents sur leur propre culture générale, ce qui permettrait ainsi de transmettre l’information également aux adultes. Libre à chacun par la suite d’utiliser ces codes ou non, mais au moins tout le monde les connaîtrait. Le classique « On se tient correctement quand on mange et on ne met pas ses coudes sur la table », on attend que la maîtresse de maison fasse signe avant d’entamer le repas, etc… Cela permettrait à certains d’être moins offusqué du comportement de certaines personnes et à d’autres de se sentir plus à l’aise (connaissant les codes) lorsqu’ils se retrouvent dans un milieu plus huppé. Voici une définition intéressante : La politesse, du latin politus qui signifie uni, lisse, brillant, regroupe un ensemble de comportements sociaux entre individus visant à exprimer la reconnaissance d'autrui et à être traité en tant que personne ayant des sentiments. Normalement, la politesse est définie par un code. Elle demeure un ensemble de règles acquises par l'éducation. Elle comporte une double finalité : faciliter les rapports sociaux en permettant à ceux qui en usent d'avoir des échanges respectueux et équilibrés ; …. La politesse se traduit tous les jours par l'utilisation de certains termes comme bonjour, au revoir, bienvenue, désolé, s'il vous plaît, ou merci, et par des attitudes spécifiques : sourire à qui vous parlez, adapter sa tenue aux circonstances…

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains