publié le 05 octobre 2015

Développer et uniformiser le système de tri des déchets en France

La France, malgré ses dires durant cette dernière ligne droite vers la COP21 de décembre, est loin d'être optimale en matière d'environnement. Notamment à la question du tri des déchets. Beaucoup de matières plastiques, d'aluminium et de papier sont mis dans la poubelle des non-recyclables, alors qu'elles auraient être valorisées efficacement au lieu de partir à l'enfouissement ou à l'incinération. Il existe pourtant de nombreuses solutions, développées par des particuliers, des entreprises ou des associations, diminuant ainsi la quantité des déchets exprimées plus tôt dans les décharges. Cela diminuerait, dans le cadre d'une excellente gestion, à une baisse de l'importation de matières premières, sur le long terme. Cela ne sert à rien d'aller aussi loin que les habitants de Tokyo qui trient environ 40 déchets, mais essayons en partie. De plus, en parlant de gestion, il faudrait uniformiser le système (tout en gardant les sociétés, en tant que pays à libre choix économique) au niveau national. Nous sommes vite perdus lorsque nous changeons de communauté de communes ou de région puisque personnes ne trie de la même façon. Entraînant ainsi des pertes non négligeables de déchets recyclables et augmentant notre impact sur le climat. Le meilleur moyen est de faire un système national à 6 poubelles : - les métaux (aluminium - dosettes, cannettes...; acier...) ; - les papiers ; - les plastiques (PET, PETE, PS, PE,...) ; - le verre ; - les fermentiscibles (journaux, déchets de nourritures,...) ; - les non-recyclables...

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains