publié le 25 octobre 2015

Créer des galeries ouvertes d’entreprises et y loger les conseillers d’orientation

On a créé depuis quelques années des pôles d’entreprises ou des hôtels industriels ou des incubateurs d’entreprises destinées à loger des jeunes start-up innovantes afin de les aider à démarrer leur activité. Celles-ci sont presque toujours invisibles de l’extérieur. La nouvelle idée est de créer de galeries d’entreprises dont l’activité est bien visible depuis la rue ou de galerie couvertes afin de faire découvrir aux jeunes les métiers tout en conservant l’idée d’aider des start-up à démarrer leur activité économique. Ces galeries d’entreprises seraient installées dans des banlieues ou en ville là où les jeunes aiment à venir afin d’être vues du plus grand nombre. Elles seraient belles et joyeuses comme une galerie marchande et équipées d’exemples des dernières technologies capable d’attirer la curiosité comme des trottoirs créant de l’électricité lorsqu’on marche dessus. Elles offriraient un panorama des métiers pour lesquels il y a des emplois industriels, de l’artisanat o^les , de nouvelles applications informatiques ou de besoins sociaux comme les métiers d’aide aux personnes âgées ou handicapées. Ces métiers seraient réellement exercés et participeraient à une activité économique rentable. Au milieu de ces galeries on logerait derrière des comptoirs ouverts des conseillers d’orientation bien formés à la réalité du marché du travail qui pourraient répondre aux jeunes sur les orientations ouvertes à leur réussite. Une documentation serait disponible illustrée par ce que l’on voit dans la galerie. Chaque entreprise exercerait son activité au vu de tous tout en se protégeant par des vitrages équipés de films miroirs semi-transparents évitant d’être dérangé par les visiteurs. Il y aurait là des entreprises recevant des stagiaires pour la formation en alternance de l’apprentissage voir des adultes changeant de métier au cours de leur vie du fait des évolutions technologiques ou autres.. Il s’agit de présenter les activités économiques où l’on trouve du travail de façon vivante à des personnes qui ne savent pas choisir la meilleur orientation pour eux tout en participant au développement économique en aidant de jeunes pousses. Ces galeries seraient un peu comme un musée du futur « des arts et traditions populaire » ou l’on voit les activités humaines du travail du passé qui seraient ici remplacées par celles d’aujourd’hui et de demain. Apprendre avec plaisir pour que tous viennent.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains