publié le 14 décembre 2015

Coopération/Coproduction Entreprises et Forces Publiques.

Bonjour, L' entreprise concentre des richesses importantes ex: informations, biens de l'entreprise mais également celles de nos salariés. Cette concentration attire la convoitise des personnes malveillantes y compris terroristes.Personnes malveillantes qui peuvent agir contre plusieurs entreprises d'un même secteur géographique dans une même journée. 1- Mettre en place un système d'alerte par mail entre les entreprises et le commissariat/gendarmerie d' un même secteur géographique afin de les aviser en cas de personnes suspectes identifiées. 2- Mettre en place une réunion mensuelle d' échange d'informations Police/Gendarmerie et entreprises d' un même secteur géographique. Voir Projet Griffin en Angleterre. 3- Mettre en place guichet spécifique pour les entreprises pour faciliter les dépôts de plaintes. 4-Pensez lors des communications comme celle de "Comment agir en cas d'attentats" à l'adapter à l'entreprise. Cf.image de la personne qui se barricade avec canapé....et augmenter la qualité visuelle. (Désuet) Il aurait fallu également mettre le n d'urgence pour sourd et malentendant 114 qui permet de communiquer avec les forces de l'orde en SMS. En effet, si les terroristes sont dans la pièce d'à côté cela peut être utile d'utiliser le SMS. 5- Intégrer les consignes " comment agir en cas d'alerte terroristes " dans les dispositions du code du travail au même titre que les consignes de sécurité incendie Article R4227-37 du code du travail. 6-Etre présent lors des réunions ISO de normalisation car les US impose leurs point de vues "Soft Law" car ne nous défendons pas nos positions. 7- Créer un séminaire/ stage obligatoire pour les Responsable sécurité Sûreté sur le modele de celui effectue a l'École nationale supérieure de la police (ENSP) et le Club des directeurs de la sécurité dans les entreprises (CDSE). Cela évitera les précédents scandales de type Ikea, connaître les attentes mutuelle forces de l'ordre et responsable sécurité. 8- Organiser une réunion annuelle l'initiative de l'État à destination des responsable sécurité/sûreté afin de travailler sur les menaces émergentes. Les grands groupe ont des implantations mondiales avec des moyens financiers parfois considerable. Il est dommage pour l'État de passer à côté de ces sources d'informations. Il existe des clubs de professionnels de sécurité mais les représentants de l'État n'y sont pas tous présent ex: ASIS. Ou présent comme " spectateurs " et non comme .d'acteurs 9- Aviser les Responsable sécurité/Sûreté lorsqu'un salarié dispose d'une fiche S pour Terrorisme.Autoriser les mutationsou mises à pied à titre conservatoires. Ils représentent également un danger pour les autres salariés de l'entreprise. Cependant, il faudra réfléchir sur l'articulation obligation de sécurité pesant l'employeur et la présomption d'innocence. 10- Favoriser/encourager la mobilité, détachement professionnelle des Responsables Sécurité/Sûreté au sein d'unités spécialisées de type DPSD ou DGSI. Bien Cordialement.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains