publié le 05 octobre 2015

Condition pour une intégration

Condition pour une intégration Pour une bonne intégration, les étrangers qui demandent la nationalité française ne doivent pas avoir la double nationalité. En cas de refus ils doivent être expulsés de la France. Il faudra ouvrir des centres, relever les identités de chaque personne et les consigner dans un registre qui sera transmis à l'autorité compétente ce qui permettra un meilleur contrôle en cas de retour des expulsés. Pour ceux qui sont en attente de la naturalisation l'état doit les prendre en charge en les accueillant dans des centres. Les futurs naturalisés suivront des cours de français des cours de citoyenneté (travailler, payer des impôts, éduquer les enfants, sensibiliser sur les sanctions en cas de non-respect des lois...). Et pourquoi pas des cours d'histoire. A la fin de la formation l'état présentera les métiers que les français ne veulent pas exercer cela permettra aux nouveaux citoyens français d'avoir un projet d'intégration. Avant la sortie du centre l'état doit inscrire systématiquement toute les personnes à pôle emploi et d'accompagner ces nouveaux français durant une année minimum. Pendant laquelle ces nouveaux citoyens auront l'obligation de se rendre au pôle emploi. Les associations pourront également aider ces personnes pour trouver un logement, un travail et une aide pour toutes les démarches administrative. Et l'état fera des français non assistés.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains