publié le 21 octobre 2015

Concurrence favorable à " l 'intérêt général "

Que nous soyons cotisant à des polices d 'assurances dans une société mutualiste et titulaire de comptes de comptes bancaires dans une société financière , les principaux bénéficiaires des recettes produites et des capitaux accumulés sont : les entités , dans lesquelles on a confié notre patrimoine personnel , qui sont en charge de nos " dossiers " et redistribuent " peu de bénéfices " à leurs administrés ( surtout quand on appartient aux classes moyennes et/ou populaires ) IL FAUDRAIT CREER LEGALEMENT , ET EN PARALLELE , DES " COOPERATIVES DE SERVICES " AUX PERSONNES : particuliers , auto-entreprises , micro, petites et moyennes structures professionnelles . une concurrence qui favorisera, en premier chef , les concernés que j 'ai précédemment cité. et une remise en cause de ces grands groupes bancaires qui partagent " le monopole de l 'économie du pays " avec les tenants et aboutissants de la spéculation boursière , des fonds de pension étrangers , des fonds souverains de monarchie pétrôlifères ... tous ces profiteurs qui s 'enrichissent sans scrupules et sans partager , par des proratas équitables , à celles et ceux qui oeuvrent pour leurs fortunes , et qui n 'ont plus ne participent à la solidarité nationale . dans notre société civile ( et évoluée paraît ' il ) ou il y a tant de " tentations " on veut les moyens de notre consommation , sans être obligé de nous imposer , sans cesse , des restrictions .
Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains