publié le 05 mai 2016

COMPLEXES

Voilà plus de quinze ans que je n'y ai pas cru. Quinze ans à réinventer le réel. Le 11 septembre 2001 est le début de la grande aventure politique des complexes. Le sujet, c'est la "parade du nouveau millénaire". Pardon aux âmes ayant les pieds sur terre. Georges Bush Junior est le héros politique qui va mettre à terre le symbole de l'économie libérale. Il y a du sens à ce que le premier (armée, patron, fortune, président…) enlève son signe. Cela adoucit les ennemis, les perdants… "Il ne faut pas un père, il faut vouloir avoir un père". Je reproche à nos politiques de ne pas avoir organiser un événement majeur pour ce nouveau millénaire. Aucune pousse, aucun cousin des jeux olympiques. Il n'est pas surprenant que certains vous ont volé les signes. Les complexes ajoutent les imaginaires au réel. Avec un travail géopolitique remanié par une psychologie aboutie, il est possible d'ajouter des évènements i à la trame du réel. J'ai vraiment cru à une production hollywoodienne ! Et maintenant j'en rêve. Comment signer un tel accord international ?

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains