publié le 05 octobre 2015

charges sociales au forfait et transfert du travail vers la consommation.

Afin de créer une égalité totale entre tous les citoyens, je propose que l'on fasse payer les charges sociales au forfait et non plus au pourcentage et que l'on transfère en partie le financement social du travail vers la consommation (TVA ou autre nom). Le transfert : La baisse des charges sociales patronales redonnerait de la compétitivité et la baisse des charges salariales redonnerait du pouvoir d'achat. Pour ceux qui ne vivent que de prestations sociales, retraités, Rmistes, chômeurs il faudra prévoir une période transitoire d'accompagnement. Ce transfert permettra que tous les produits d'importation participent au financement de notre système social plutôt que de le mettre à mal. Le forfait: Lorsqu'un employeur augmente un salarié, il ne se voit pas puni par l'augmentation des charges au pourcentage et surtout par le rattrapage des allègements sur les bas salaires. Cela faciliterait les augmentations de salaires des bas revenus. Ensuite les gros contributeurs qui paient des sommes astronomiques (au pourcentage) n'auraient plus le sentiment de payer pour tout le monde car ils sont remboursés comme tout un chacun lorsqu'il vont voir un médecin au autre. Comme avec le dernier racket qui consiste à réduire les prestations familiales à ceux qui par ailleurs les financent plus que les autres. Plus on paie moins on a de droit c'est injuste. Donc en payant tous pareil on a tous droit aux mêmes prestations. Le contre coup c'est que les chômeurs seraient aidés au forfait et non plus en fonction de leurs derniers salaires, ce qui inciterait à reprendre des postes même s'ils sont moins rémunérateurs que l'ancien poste. Alors qu'avec un système qui aide en proportion des derniers salaires il est préférable de purger le plus longtemps possible les droits au chômage. Pour la retraite il en serait pareil, cotisation au forfait prestation au forfait mais comme cela dégagerait des revenus supérieurs chacun pourrait cotiser à titre individuel pour son propre compte. Pour la santé, cotisation au forfait prestation au forfait, avec un minimum de couverture, le reste du financement et des prestations viendrait du transfert depuis la TVA. Pour la politique familiale, cotisation au forfait prestation au forfait, toutes les familles de France percevraient le même soutien par enfant sans discrimination à l'argent. Pour faire passer de telles réformes de fond et pour ne pas être une fois de plus à la botte des syndicats il conviendrait d'organiser un référendum en début de quinquennat. On en profiterait pour remettre à plat l'ensemble de la gestion paritaire. Soit en reprenant la gestion des caisses sociales par l'Etat soit en interdisant pendant 10 ou 15 ans toute organisation syndicale de la direction des caisses en cas de mauvaise gestion de sa part (de déficit etc..). Cela passera aussi par un grand ménage dans le fonctionnement de toutes les caisses (RSI, Sécu, Caf,etc ) où il est de notoriété publique que l'inefficacité est la règle.

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains