publié le 15 mai 2016

Cesser d'anéantir la classe moyenne, économiquement

1- Rétablir les mesures d'exonération URSSAF abrogées le 01/01/2016 (ou 2015, je ne sais plus) : d'abord et surtout L'EXONERATION EN DEBUT D'ACTIVITE en dessous d'un plancher de revenus. (l'exonération après 60 ans pour les femmes, 65 pour les hommes, parents au-delà de trois enfants est passée à la trappe en même temps). CETTE MESURE PRISE EN CATIMINI N'A EMU PERSONNE, SUR TOUT L'ECHIQUIER POLITIQUE ! 2- TENIR COMPTE DU MOTEUR ECONOMIQUE ALIMENTE PAR LES INDEPENDANTS, PROFESSIONS LIBERALES ET TOUS CEUX QUI SONT ASSUJETTIS AU RSI ! Le RSI est un tueur d'activité, un faiseur de faillite ! 3- Expliquer que les mesures prônées par E. MACRON, leur promulgation accélérée et brutale en cas de succès du Ministre de l'économie dans les urnes (affranchi ou non de Mr Hollande) achèvera l'anéantissement d'une bonne partie de la classe moyenne. Ce qu'il faudrait faire en dix ans pour faire évoluer le pays vers le modèle économique (peut-être inéluctable) que propose Mr Macron (banquier de formation), serait fait en deux temps et trois mouvements à coup de 49-3, mettant la moitié de la classe moyenne sur le carreau. Les banquiers, dit-on, n'ont jamais d'états d'âme... 4- Réfléchir à tous moyens pour éviter que l'impôt ne reste une punition dans notre pays et continue à brider toute initiative économique de petite ou moyenne envergure. Tant pis si cela relève d'une fantaisie utopiste, mais pourquoi ne pas permettre aux gens de provisionner leurs impôts d'avance au près du Trésor Public quand ils connaissent une période financièrement favorable dont ils savent qu'elle n'est que conjoncturelle. Avec pourquoi pas, une rémunération en minoration de l'impôt à venir. Investir en bourse n'est pas à la portée ni au goût de tout le monde. L'effet négatif global sur l'investissement privé serait probablement limité. A l'inverse et pour stimuler la consommation, pourquoi ne pas créer dans le même temps un compte individuel d'acquittement de la TVA, enregistré sur CB, avec un bénéfice proportionnel à la participation de chacun, ainsi attestée, à l'activité économique, sous forme de minoration future de l'impôt direct (par exemple).

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains