publié le 05 décembre 2015

CARNET DE VILLES NUMÉRIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE & NUMÉRIQUE RÉGIONAL

Les stations balnéaires vivent quelques mois et sommeillent ensuite, un CARNET DE VILLES ECONOMIQUE & NUMERIQUE peut permettre un réveil et une économie constante comme elle existe à Rome ou dans des villes méditerranéennes qui vivent toute l'année en bord de mer ( Barcelone etc...). Nous remarquons que les PME, artisans, commerçants créent leur site, et que ces sites ne vivent pas ensuite. Ils sont une vitrine non utilisée. Dans le même temps, les offices de tourismes regorgent de documents et de personnels présents toute l'année , pour une vie touristique non développée sur cette même année.Résultat : des quantités de flyers inutiles, et un personnel de présence. Nous constatons également aucune architecture, planification de se développement avec des résultats, aucune présence de mouvement sur internet tandis que le mouvement est la réalité de la présence et du ebranding d'une société. Nous vérifions par ailleurs qu'aune action de co-branding ne se réalise en territoire régional , mis à part pour les institutions ou actions de communication culturelles. Il est clair qu'aucun plan réel de développement numérique n'est réalisé dans l'harmonie des territoires. UN CARNET DE VILLES construit sous un même format applicatif, pédagogique et bien markété peut donner un nouveau souffle aux territoires régionaux, renforcer la sécurité par les réservations, dans tout le territoire français et contrôler les maillons faibles de l'économie régionale. Les régions possédant peu de moyens, peuvent ainsi anéantir l'isolement, aider ceux qui ne peuvent pas autrement, par la vie économique et non uniquement par l'aide sociale. Ceci peut permettre de développer l'économie des petits producteurs et de l'agriculture saine ( pas forcément biologique car il faut de l'argent pour être reconnu Bio), UN CARNET DE VILLES permettrait de mettre en adéquations des interactions entre les professionnels d'une ville, et de générer une énergie de solidarité, de redonner un souffle à la ruralité et d'en faire un territoire de luxe et d'abondance. Si toutes les compétences se réunissent, toutes ensembles, elles gagneront le développement économique, la fin de l'isolement des territoires, le bien pour notre planète, la sécurité et la paix pour ses occupants. Le budget délivré aux offices de tourisme serait donc transféré sur une nouvelle forme de développement, créant aussi de l'emploi, managé de façon uniforme, avec une architecture pensée et établie au préalable. Cela permettrait d'ordonner ce développement qui se trouve actuellement en situation nul et anarchique, de lui donner sa densité et d'ouvrir vers l'extérieur des territoires qui sont soit désertés, soit en clivage vis à vis de la vitesse de développement internationale. Sur le terrain, le besoin existe, l'entreprise est en demande, mais elle ne possède pas ces budgets de communication nécessaires a l'entreprise du futur, qui est connectée, audio-visuelle avec leur propre WEBTV, et les démarches marketing nécessaires au marché. Cela permettrai également d'obtenir des statistiques fidèles, une véritable information sur le marché, et de faire remonter cette information en l'appliquant au marché de l'emploi, à l'orientation des métiers du futurs, à la science et aux nouvelles technologies. Il est important d'ajouter que tous les formats d'entreprises peuvent être considérés, où peuvent s'inscrire également les avocats, les médecins, les cliniques, les commerçants, hôtels, chambres d'hôtes, acteurs du tourisme, artisans, tous les acteurs qui font la richesse d'un territoire. Ainsi, par un CARNET DE VILLES NUMÉRIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE & NUMÉRIQUE RÉGIONAL, je propose de partir depuis le socle, la base, et de rebâtir une vie économique avec les outils fondamentaux de notre civilisation. Catherine, Reine ADIDA-ROSENBERG

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains