27 novembre 2015

Emblématique promesse de François Hollande, l’inversion de la courbe du chômage, déjà promise pour fin 2013, restera en octobre encore un engagement non-tenu. Les Républicains, en revanche, défendent une vraie stratégie et une vision d’avenir pour l’emploi dans les régions.

Le chiffre

1 119 600 chômeurs de plus depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande (France entière, catégories A, B et C).

Avec les socialistes, l'augmentation du nombre de chômeurs est devenue une routine !

En octobre, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A a encore augmenté de 42 000 personnes. Ces mauvais chiffres confirment les trois années d’échecs socialistes sur le front de l’emploi.

La France entière compte à ce jour 3 850 900 personnes sans aucune activité (catégorie A). Au total 5 740 600 personnes sont touchées par le chômage dans toute la France, toutes catégories confondues.

- En octobre il y a eu plus de 1 000 chômeurs par jour !

- Le nombre de chômeurs de longue durée (un an ou plus, catégories A, B, C, France entière) atteint 2 603 700 personnes, en progression de 8 800 sur un seul mois. Ce chiffre est inquiétant : plus le temps passé au chômage s’allonge, plus le retour vers l’emploi devient difficile.

- En octobre, un demandeur d’emploi inscrit en catégorie A, B, C passe en moyenne 307 jours au chômage, soit une progression de 19 jours en un an. Avec François Hollande, il n’y a pas que le nombre total de chômeurs qui augmente, il y a aussi la durée d’inscription à Pôle Emploi.

+ 1 119 600 de chômeurs depuis l'élection de François Hollande

Depuis 2012, le gouvernement s’est contenté de mettre des cautères sur une jambe de bois sans s’attaquer aux causes véritables du chômage. Avec un code du travail trop dissuasif pour les entreprises, le marché du travail français reste encore très insuffisamment compétitif.

Au 2e trimestre, le nombre d’emplois salariés dans l’industrie avait baissé de 9 000 personnes. Cette tendance s’accentue au 3e trimestre puisque ce sont 12 800 emplois qui ont été supprimés dans l’industrie. Ces destructions d’emplois traduisent l’absence de stratégie du gouvernement en faveur de l’emploi dans l’industrie.

Les 100 000 emplois aidés supplémentaires annoncés en juin 2015 portent à 3,3 milliards d’euros leur coût pour 2015. Malgré les 550 000 emplois aidés, le chômage continue de croître inexorablement.

Le taux de chômage en France qui s’élève à 10,7 % en octobre 2015, est bien supérieur à celui observé, par exemple, en Allemagne, 4,5 %. Le taux de chômage en France pourrait même bientôt dépasser la moyenne de la zone euro, située à 10,8 %, en raison de la trop faible croissance économique observée dans notre pays. La France est sur une dynamique de persistance du chômage qui l’isole en Europe.

Il est nécessaire, pour créer des emplois et faire reculer le chômage, d’alléger massivement les charges et les contraintes qui pèsent sur les entreprises.

Les Républicains appellent à une refondation en profondeur du code du travail pour encourager la création d’emplois.

Les Républicains ont mis l'emploi au cœur de leur programme régionale

Dans les régions gérées par les socialistes, le bilan de ces trois dernières années est calamiteux.

Pour cette raison, Les Républicains ont élaboré une vraie stratégie au service de l’emploi pour contrebalancer la politique désastreuse du gouvernement et l’instabilité sociale et fiscale générée à l’égard des entreprises.

chomage_2015-10.jpg

Demain, nous mettrons en adéquation l’appareil de formation avec les besoins réels des filières locales, pour lutter contre le chômage.

Concrètement, les candidats Les Républicains opéreront un inventaire des aides et des fonds disponibles pour les réorienter vers les secteurs susceptibles de créer le plus d’emplois.

Nous créerons un dispositif spécifique d’alternance pour les séniors et les jeunes, particulièrement touchés par le chômage depuis l’élection de François Hollande. Il sera axé sur les métiers les plus porteurs d’emplois.

Les élections régionales sont l’occasion de juger François Hollande sur son bilan désastreux en matière d’emploi. Avec 5 740 600 chômeurs en octobre 2015, la situation sur le front de l’emploi devient de plus en plus catastrophique.

>> Télécharger l'argumentaire

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains