02 juin 2015

Emblématique promesse de François Hollande, l'inversion de la courbe du chômage, déjà promise pour fin 2013, n'est toujours qu'une fiction socialiste. L'annonce des chiffres du chômage en mai confirme à nouveau ce cinglant échec du gouvernement.

Le chiffre :
1 096 800 chômeurs de plus depuis l'arrivée au pouvoir de François Hollande (pour toute la France, catégories A, B et C). Depuis mai 2012, la France métropolitaine compte 629 500 chômeurs de plus (catégorie A).

puce_chomage.JPG NOUVELLE PROGRESSION DU CHÔMAGE EN JUILLET

   Alors que Manuel Valls considère que les chiffres du chômage de juillet « vont dans le bon sens », le nombre de chômeurs a progressé de 14 800 (+0,3 %, pour les catégories A, B et C, dans toute la France). Il s’agit donc d’une nouvelle étape dans l’augmentation du chômage en France, depuis l’élection de François Hollande.

puce_chomage.JPG LES SOCIALISTES BATTENT TOUS LES RECORDS

   La France compte 3 814 500 personnes sans aucune activité (catégorie A), en progression de 3,7 % sur un an. Au total, ce sont 5 717 800 personnes qui sont touchées par le chômage, dans toute la France, soit une hausse de 6,4 % en un an.

  • Le nombre de chômeurs de longue durée (supérieur à un an, catégories A, B, C, en France métropolitaine) atteint 2 392 200 personnes, soit 44,2 % des inscrits, un record. Ces chiffres sont inquiétants : plus le temps passé au chômage s’allonge, plus le retour vers l’emploi devient difficile.
  • La France métropolitaine compte 1 235 300 demandeurs d’emploi de 50 ans ou plus (catégories A, B et C), en hausse de 10 % sur un an.
  • Les indicateurs demeurent donc dans le rouge. En dépit des annonces maintes fois renouvelées par le gouvernement, les perspectives ne sont toujours pas optimistes. Ainsi, l’Insee ne prévoit pas d’inversion de la courbe du chômage en 2015.

puce_chomage.JPG LA FRANCE A LA TRAINE

   Dans un contexte économique favorable, avec la dépréciation de l’euro par rapport au dollar et la chute des prix du pétrole, la France conserve un taux de chômage bien plus élevé que nombreux de ses partenaires européens. Ce taux est supérieur à 10 % en France (10,3 % au premier trimestre 2015, selon l’Insee) alors qu’il s’établit à 4,7 % en Allemagne et à 5,6 % au Royaume-Uni. Le taux de chômage est même supérieur en France comparé à la moyenne de l’Union Européenne (9,6 %) (Source : Eurostat).

   La comparaison avec le taux de chômage aux États-Unis (5,3 %) aboutit au même résultat : la France décroche.

puce_chomage.JPG SANS RÉFORMES COURAGEUSES, PAS D’AMÉLIORATION

   Des réformes ambitieuses, plus que des annonces, voilà ce dont a besoin notre économie pour poser les bases d'une croissance durable, capable de générer des emplois !

   Le ministre du Travail a affirmé début avril qu’une réforme du contrat de travail n’était pas une nécessité. En lieu et place, il promet de nouveaux contrats aidés, financés par l’impôt.

   Paniqué, le gouvernement a annoncé, suite aux très mauvais chiffres du chômage pour le mois d’avril, la création de 100 000 contrats aidés supplémentaires pour un coût de 400 millions d’euros cette année et 700 millions d’euros en 2016. Le gouvernement avait déjà ajouté 45 000 contrats aidés dans le cadre du budget 2015 et levé 170 millions d’euros en mars pour ces dispositifs.

   Ce nouveau recours à un traitement social du chômage témoigne de l’incapacité gouvernementale à répondre réellement à la terrible progression du chômage dans notre pays !

   Il est nécessaire, pour créer des emplois et faire reculer le chômage, d’alléger massivement les charges et les contraintes qui pèsent sur les entreprises.

CONCLUSION

François Hollande a fait de la baisse du chômage la priorité de son quinquennat, allant même jusqu’à dire qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle si le chômage ne reculait pas d’ici 2017. Avec un million de chômeurs supplémentaires depuis son élection, il est plus que temps de passer de la parole aux actes !

chiffres_chomage.JPG

>> Télécharger l'argumentaire

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains