07 mars 2016

La France compte 58 réacteurs nucléaires sur le territoire, soit le deuxième parc nucléaire au monde après les États-Unis. Le nucléaire représente 75 % de la production d'électricité en France.

Le chiffre

7 milliards d'euros : C'est ce que l'exploitation de Fessenheim pourrait rapporter dans les 20 années à venir.

Le nucléaire, un atout énergétique pour la France !

Les socialistes semblent découvrir, enfin, que si l'énergie électrique est deux fois moins chère en France qu'en Allemagne pour les particuliers et émettrice de 7 fois moins de CO2, c'est bien grâce au nucléaire !

Pour Les Républicains, la filière nucléaire est une filière d'excellence qui fait la fierté de notre pays en représentant plusieurs centaines d'emplois directs et indirects. C'est une garantie de notre indépendance stratégique et énergétique, qui nous permet d'être à la pointe de l'engagement mondial à réduire l'énergie fossile et carbonée. Le nucléaire, c'est aussi et enfin le grand dessein français hérité du général de Gaulle, que nous devons proéger.

Le prolongement de la durée d'exploitation des centrales, une mesure de bon sens

C'était une proposition du candidat François Hollande en 2012, de fermer la centrale de Fessenheim avant la fin de son mandat. Mais c'est une promesse irréalisable, d'abord techniquement puisqu'il faut au moins cinq ans pour fermer une centrale, mais aussi financièrement car il faudrait verser près de 4 milliards d'euros d'indemnités aux exploitants.

Le président Nicolas Sarkozy l'avait déjà dit en mars 2015 durant une visite à Fessenheim : si nous revenons aux responsabilités en 2017, « on ne touchera pas à Fessenheim » dès lors que les autorisations de sûreté seront données.

Malheureusement, les milliers d'emplois de Fessenheim ainsi que la stratégie énergétique de la France sont pris en otage par des petites combines politiciennes entre François Hollande et ses alliés écologistes.

La France a besoin d'une ambition pour sa politique énergétique et non des revirements de monsieur Hollande

L'État doit avoir une vision sur l'énergie qui est un secteur stratégique majeur. Les Français en ont assez des lois idéologiques de la gauche qui, sous des prétextes fallacieux, veut casser un des derniers outils industriels en France. Que François Hollande assume son tournant sur le nucléaire plutôt que de prolonger la durée de vie des centrales en catimini.

Pour sauver l'emploi et le savoir-faire français, il faut donner le signal de la construction de nouveaux EPR dans les 20 ans à venir, pour pérenniser l'avantage énergétique français et l'outil industriel.

2016-03-04---les-Republicains---argumentaire---nucleaire-2.jpg

>> Télécharger l'argumentaire

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains