30 juin 2016

La hausse du chômage au mois de mai met en lumière l'échec du gouvernement sur le front de l'emploi. Ça ne va pas mieux et l'inversion de la courbe du chômage n'est décidément pas pour cette année.

Le chiffre

+ 31 900 chômeurs en mai 2016 (France entière, catégories A, B et C).

La France compte à présent 5 428 300 chômeurs (catégories A, B et C)

Depuis mai 2012, ce sont 1 105 400 personnes supplémentaires qui sont au chômage (France entière, catégorie, A, B et C). Depuis l'élection de François Hollande, les années se suivent et se ressemblent : invariablement le chômage augmente. Les socialistes promettent aux Français une embellie qui ne vient pas et qui ne viendra plus.

Plus inquiétant encore, depuis mai 2012, le nombre de demandeurs de chômeurs de longue durée (plus d'un an) à Pôle Emploi a progressé de plus de 43 % ! Hors plus un chômeur met longtemps à retrouver un emploi, moins ses chances de réintégrer le marché du travail sont importantes.

Pour les chômeurs de catégorie A, le bilan n'est pas meilleur

En progressant de 9 500 personnes (France entière) en mai 2016, le nombre de chômeurs de catégorie A atteint 3 775 700.

Depuis mai 2012, notre pays compte ainsi 611 800 chômeurs de catégorie A de plus. Cette réalité éclaire sur l'échec patent de François Hollande à faire reculer le chômage. Entre mai 2012 et février 2016, le chômage a progressé de 19,33 % !

L'enfumage du gouvernement sur les chômeurs en formation n'y change rien !

Le chômage progresse, alors même que François Hollande a promis en janvier un grand plan de formation censé faire baisser – artificiellement – le nombre de demandeurs d'emploi.

Et malgré l'augmentation de 7,6 % des inscriptions en formations (non-comptabilisé dans les chiffres du chômage), le nombre de chômeurs de catégorie A a augmenté de 9 500 personnes en mai 2016.

>> Télécharger l'argumentaire

Abonnez-vous Les républicains magazine Toute l'actualité politique des républicains